La parano des profondeurs

 

 

Donc déjà que j’me fais ce genre de films dans un lac, j’ose pas imaginer ce que vous endurez dans la mer. Dès qu’on a plus pied, on a le cerveau qui coule avec. On s’imagine qu’un zombie va nous chopper le pied et nous entraîner au fond pour nous bouffer. Ou alors y’a que moi. Dans ce cas, allez vous faire foutre, c’est mon blog, j’dis ce que j’veux.

1

 

2

3